LLL Aujourd’hui #3 – Une histoire d’autonomisation

Je me souviens encore de mon premier appel à une personne-ressource de La Leche League quand je suis devenue maman. J’espérais qu’on m’aide pour l’allaitement. C’était un appel transatlantique, en 1989. Il était 14 heures là où je vivais (Italie), mais il était 7 heures du matin à Chicago. Malheureusement pour la personne-ressource que j’ai appelée, je n’ai pris conscience du décalage horaire qu’à la fin de notre conversation ! Je me suis profondément excusée de l’avoir réveillée et elle m’a simplement répondu : « Ce n’est pas grave, votre bébé en vaut la peine ».

Outre ce commentaire final extrêmement gentil, je me souviens d’avoir été très surprise par autre chose. Je m’attendais à trouver des solutions à mes problèmes. À la place, ce que j’ai obtenu, c’est beaucoup de questions posées calmement et, de temps en temps, un « Oh, mais votre bébé se porte très bien ! ». « Très bien » ? J’étais dans la panique la plus totale de toute ma vie, et mon bébé « se portait très bien » !

Je dois l’admettre, l’idée que je parlais à une imbécile – au demeurant très gentille, mais imbécile quand même – m’a traversé l’esprit. Par la suite, je me suis dit que c’était moi l’imbécile. Plus tard encore, les professionnels de santé de mon côté de l’océan me sont apparus comme des candidats de choix pour le même qualificatif. En fin de compte, il n’y avait pas d’imbéciles dans cette histoire ! Juste une bénévole sage, expérimentée et bien informée, une nouvelle maman confuse et inexpérimentée, et des professionnels de santé bien intentionnés et convaincus que ce qu’on leur avait enseigné était exact.

J’avais lu L’Art de l’allaitement maternel de LLL au cours de ma première grossesse et je l’avais adoré. Cependant, lorsque je me suis retrouvée face à des experts qui me disaient que mon bébé et moi avions des problèmes d’allaitement (il s’est avéré que ce n’était pas le cas), je me suis retrouvée à devoir choisir entre croire le livre écrit par et pour les mères et croire les personnes qui gagnaient leur vie en veillant à ce que les mamans et les bébés prennent un bon départ dans la vie. Ma conversation avec cette personne-ressource n’a été qu’une simple révision de ce que j’avais déjà appris dans L’Art de l’allaitement maternel, mais le fait d’entendre les mêmes informations de la part de quelqu’un qui était réellement « passé par là » a fait toute la différence.

J’ai raccroché le téléphone en me disant : « Non seulement je peux le faire, mais je le fais déjà ! »

J’ai été accréditée en tant que personne-ressource LLL en 1993, alors que mon deuxième bébé avait 7 mois. Il y a sans aucun doute eu des millions d’histoires d’autonomisation semblables à la mienne au cours des soixante-six dernières années, mais y en aura-t-il jamais assez ?

Aider La Leche League International à prospérer, c’est aider les dyades d’allaitement à prospérer. Nous pouvons le faire… Nous le faisons déjà ! Mais nous avons besoin d’un peu d’aide de la part de nos amis pour en faire plus.

MERCI de soutenir La Leche League International ! Nous fournissons un soutien et des informations sur l’allaitement à toutes les personnes qui le souhaitent.
https://llli.org/donate

Shevawn O’Connor, personne-ressource LLL, LLL Italie