LLL Aujourd’hui #3 – Tremblement de terre !

Animatrice de La Leche League depuis plus de dix ans, j’habite en Turquie depuis une vingtaine d’années. Le matin du 6 février 2023, j’ai découvert avec horreur les nouvelles du séisme qui a surpris les habitants du sud-est de la Turquie et du nord de la Syrie pendant leur sommeil.

En situation d’urgence les femmes enceintes, les femmes allaitantes et les bébés sont les plus vulnérables. Soutenir, protéger et promouvoir l’allaitement auprès des populations touchées est crucial : L’ALLAITEMENT SAUVE DES VIES !

En Turquie, la présence de LLL se résume à mes réunions mensuelles à Istanbul, un site internet (en moyenne 25 000 visiteurs par semaine) et un compte Instagram ; il semblait donc évident que c’est sur le terrain de l’information que LLL devait agir, avec ses partenaires locaux et internationaux.

Informer pour soutenir les mamans de la zone touchée

Les tout premiers messages de mamans touchées par le séisme étaient presque toujours les mêmes : « Je suis si choquée, dévastée que je n’ai plus de lait ». Avec de nombreux autres partenaires du milieu de l’allaitement, on peut dire que nous avons uni nos forces pour rendre viral le message suivant : « C’est l’éjection du lait qui est affectée par le stress, pas sa production : votre lait est là. Garder votre bébé en peau-à-peau au maximum vous aidera à vous détendre. Proposez le sein très souvent. »

Pas toujours facile quand l’intimité de l’allaitement est importante culturellement et que les gens sont rassemblés dans des lieux exigus. Heureusement, l’allaitement maternel est fortement valorisé en Turquie et de nombreuses mères ont pu bénéficier du soutien de leur famille pour pouvoir continuer à allaiter dans des conditions parfois extrêmement difficiles.

Puis les messages du type « Je n’ai pas mangé depuis deux jours, mon bébé de 12 mois non plus, il n’a que mon lait » sont devenus nombreux, la première semaine surtout, le temps que les secours s’organisent… J’ai eu de nombreux appels de mères dans des situations absolument dramatiques. Nous avons rassuré autant que possible : « Les secours vont arriver, tiens bon, ton bébé reçoit le maximum avec ton lait qui reste nourrissant malgré le manque de nourriture. » Je remercie mes proches et mes amies de LLL pour leur soutien qui m’a permis de rester calme et de ne pas flancher devant tant de désolation.

Enfin, je distingue un troisième type d’appels au secours : « Mon bébé a de la fièvre et/ou de la diarrhée, on ne peut pas nettoyer les biberons correctement. » Il a fallu, à distance, expliquer que la relactation est possible et que le lait artificiel présente des risques importants et qu’il doit rester la dernière solution d’alimentation des nourrissons… Un vrai défi ! Alimentation à la tasse, méthode drip-drop, les infographies de LLL ont été utiles à de très nombreux parents et professionnels de santé. Ce matériel éducatif a permis de minimiser autant que possible les risques associés à l’alimentation artificielle.

Informer les équipes sur place sur les dangers des dons incontrôlés de lait artificiel

Grâce à des organisations internationales comme le Global Nutrition Cluster et Emergency Nutrition Network Infant Feeding in Emergency Core Group et une douzaine de traducteurs bénévoles (merci !!!), nous avons pu rendre disponibles en turc très rapidement de nombreux documents. Ces documents ont permis d’informer les équipes sur place de l’importance de ne pas saboter l’allaitement en offrant aux mères allaitantes des boîtes commerciales de préparation pour nourrissons.

En Turquie, en dépit du bon sens, par manque de préparation et d’information sur l’alimentation infantile en situation d’urgence, absolument toutes les organisations ont appelé aux dons de lait artificiel. Des préparations commerciales pour nourrissons ont été distribuées souvent sans la moindre évaluation des besoins. L’allaitement sauve des vies, la distribution aléatoire de lait artificiel tue. Évidemment qu’il y a des besoins de lait artificiel, bien sûr qu’il faut le rendre disponible pour les bébés qui en dépendent, mais il faut le faire en protégeant l’allaitement à chaque fois que c’est possible et en mettant en place les conditions d’hygiène nécessaires à l’alimentation artificielle.

Aller sur place ou non ?

De nombreuses personnes n’ont pas compris pourquoi je ne suis pas allée sur le terrain. J’aurais probablement pu aider des dizaines de mères en quelques jours en me rendant sur place, mais je ne suis pas sûre ; je crois que, sur le terrain, on a surtout besoin de gens spécialisés et expérimentés, comme le Dr Magdalena Whoolery qui s’est rendue en Turquie et en Syrie et y a accompli un travail extraordinaire, grâce au soutien de LLL. Je ne saurai jamais si le choix que j’ai fait de rester derrière mon écran à coordonner les traductions, alimenter le site internet de LLL Turquie, publier sur les réseaux sociaux était le meilleur choix. En tout cas, on peut dire que ce que LLL Turquie et ses bénévoles ont accompli en quinze jours, personne d’autre ne l’a fait. Je regrette que les associations professionnelles médicales et les institutions turques n’aient pas pris part à ce titanesque travail de traduction. Je salue le travail des bénévoles, souvent mères d’enfants en bas âge qui ont fourni un énorme travail de qualité.

Et maintenant ?

La Turquie est un pays à haut risque sismique. Maintenant plus que jamais, il faut répéter que la clé de toute réponse humanitaire efficace, c’est la préparation. Il faut que toutes les associations et organisations amenées à intervenir en situation d’urgence reçoivent une formation sur l’alimentation infantile en situation d’urgence. LLL est prête à soutenir tous les efforts faits dans le sens d’une pleine application nationale du document très détaillé présentant les « orientations opérationnelles pour le personnel de secours d’urgence et les gestionnaires de programmes ».

Pour davantage d’informations sur l’allaitement en situation d’urgence, consultez la page multilingue de La Leche league International : https://llli.org/breastfeeding-info/infant-feeding-emergencies-multilingual/

Si vous souhaitez soutenir financièrement l’action des animatrices LLL lors des crises et catastrophes naturelles, faites un don en indiquant “urgence”.

Charlotte Codron, personne-ressource LLL, LLL Turquie