LLL Aujourd’hui #3 – Ressources et réconfort pour les parents qui allaitent depuis peu

Les difficultés et l’épuisement qui accompagnent les premiers jours de l’allaitement sont une expérience des plus communes. De nombreux parents et proches-aidants sont surpris par l’étendue des difficultés et concluent directement des défis qu’ils rencontrent qu’il y a sans doute quelque chose qu’ils font mal. De plus, chaque bébé est différent et chaque nouvelle relation d’allaitement est unique, de sorte que même expérimenté, un parent allaitant aura probablement à faire face à de nouveaux défis avec chaque enfant qu’il nourrira.

Par chance, l’allaitement de mes quatre enfants s’est déroulé sans problème tout au long de la période néonatale. Puis le cinquième enfant est arrivé et nous avons fait face à des difficultés pendant cinq semaines avant d’en arriver à ce que je puisse allaiter confortablement. Avec du soutien et de la persévérance, nous y sommes parvenus et il se nourrit au sein facilement aujourd’hui, à 7 mois.

Parmi les obstacles les plus courants à une production précoce de lait et à l’allaitement, l’on trouvera : la douleur, la prise du sein et la production.

Les clés pour poser les bases d’un allaitement réussi sont les suivantes :

– comprendre les mécanismes de la production de lait ;

– reconnaître les symptômes d’un inconfort normal ainsi que les signes de faim et de satiété chez les nouveau-nés.

L’inconfort au cours des premières semaines d’allaitement est courant. Vos mamelons s’adaptent aux besoins de votre bébé et cela peut être désagréable. Cependant, une douleur profonde qui ne s’améliore pas pendant la tétée ou avec les changements de prise de sein et de position est le signe que vous avez peut-être besoin de l’aide d’une personne-ressource LLL ou d’un professionnel de l’allaitement.

Parce qu’une bonne prise du sein est essentielle au confort, je recommande aux parents qui viennent de commencer d’allaiter de consulter le site Web de LLLI ou de LLLUSA (1). Vous y trouverez des conseils pour assurer une prise du sein efficace et confortable. Des vidéos ou des illustrations utiles sont également disponibles sur ces pages. Les parents et les proche-aidants peuvent bénéficier d’un soutien supplémentaire en contactant une personne-ressource LLL en ligne, en appelant leur personne-ressource locale, ou le service d’assistance téléphonique national LLL s’il existe, ou en participant à un groupe de soutien virtuel ou en personne.

Les nouveau-nés ont un tout petit estomac. Entre le premier et le troisième jour après la naissance, les bébés n’ont besoin que de 5 à 27 ml de colostrum par jour. Cette quantité est en augmentation continue chaque jour. Pour un nouveau-né en bonne santé, il n’est pas nécessaire de compléter avec du lait en poudre avant la “montée de lait”. En fait, c’est le fait de rester près du bébé (peau à peau si possible) et de l’allaiter à la demande qui permettra à votre corps de produire la quantité de lait nécessaire à votre nouveau-né.

LLLI propose une infographie utile, disponible sur le site LLLI.org, intitulée “Augmenter la production de lait maternel” (2). Elle explique le mécanisme de l’offre et de la demande dans la production de lait et la manière d’augmenter la production.

Les signaux de demande d’alimentation du nouveau-né commencent de manière assez subtile. Il s’agit notamment des yeux qui bougent sous les paupières avant l’éveil manifeste, des mouvements de la bouche, du réflexe des points cardinaux, du déplacement de la tête d’un côté à l’autre et, enfin, de la détresse ou des pleurs. En gardant votre nouveau-né sur votre peau ou à proximité, vous pouvez plus facilement reconnaître les premiers signes de faim et y répondre. Il est plus facile de mettre un nouveau-né au sein avant qu’il ne pleure.

Au grand désarroi des parents inquiets, il est impossible d’évaluer la quantité de nourriture consommée par un bébé exclusivement allaité. Les parents et les personnes qui s’occupent d’enfants doivent être attentifs aux signes de satiété chez leur nouveau-né pour s’assurer qu’il tète efficacement. Un bébé qui reçoit suffisamment de lait sera calme lorsqu’il s’alimente et produira le nombre prévu de couches souillées chaque jour.

Le premier jour, les parents doivent s’attendre à voir au moins une couche de méconium et au cinquième jour, le bébé doit faire au moins trois selles par jour. Ce nombre devrait augmenter au fur et à mesure que le bébé grandit.

Si vous êtes dans les premiers jours de l’allaitement, respirez profondément, gardez votre bébé près de vous et contre votre peau, nourrissez-le à la demande, prenez contact avec une personne-ressource locale et, surtout, sachez que cela deviendra plus facile.

(1) « Positionnement et prise du sein » : lllusa.org/positioning-and-latching/
« Positionnement » : llli.org/breastfeeding-info/positioning/

(2) https://llli.org/increasing-breastmilk-supply/

Erin Simmons Kreho