Pourquoi j'ai choisi LLL

Veronica Rohalevich, Mtein, Liban

La Leche League est entrée dans ma vie alors que j'étais enceinte de ma troisième fille. L’allaitement a toujours été mon objectif principal pour nourrir et élever des enfants, et j’avais voulu les allaiter de tout mon cœur… Cependant, j’ai déjà eu deux expériences d’allaitement infructueuses avec mes enfants plus âgés en raison d’idées fausses courantes dans la société. C'était déchirant pour moi. Je pensais faire partie de ces femmes malchanceuses qui n'ont pas assez de lait pour leur bébé. J’ai de nouveau été inspirée par l’allaitement lorsque j’ai rencontré une mère de jumeaux qui allaitait exclusivement ses bébés. Elle m'a demandé comment j'allais nourrir mon futur bébé. J'ai répondu que j'aurais aimé allaiter, mais que je n'étais pas parvenue à produire suffisamment de lait pour mes autres bébés. Elle m'a ensuite raconté son incroyable histoire d'allaitement et m'a suggéré d'assister à une réunion LLL, ce que j'ai bien sûr fait. Cet événement a littéralement changé ma vie !

Vous ne pouvez pas imaginer mon enthousiasme à l’idée d’un voyage d’allaitement réussi cette fois-ci. Ma première réunion LLL a été incroyable, j'ai appris des informations de base sur l'allaitement maternel, j'ai entendu les expériences des mères et j'ai posé beaucoup de questions. Juste après cette première réunion, je suis devenue membre de LLL et j'ai emprunté plusieurs livres sur la naissance, l'allaitement et l'attachement parental. Comme je vivais dans un pays étranger parce que j'avais épousé un Libanais, imaginez ma surprise et mon bonheur lorsque l'animatrice LLL s'est avérée être une mère russophone comme moi. J'ai eu une belle opportunité d'emprunter plusieurs livres de la bibliothèque LLL dans ma langue maternelle. Je lis un ou deux livres par mois alors que j'attendais mon précieux bébé. Certains membres de ma famille se sont moqués de moi et m'ont demandé pourquoi je commençais tout juste à me renseigner sur la naissance et l'allaitement alors que j'étais déjà mère deux fois ! Mon gynécologue n'était favorable ni à l'accouchement complètement naturel ni à l'allaitement, mais j'ai eu l'aide de l'une des organisations de soutien à l'allaitement les plus puissantes : La Leche League !

Veronica tient un de ses enfants dans ses bras avec son soutien Leader

Le 25 mars 2018, j'ai donné naissance à ma troisième fille, Melinda, avec des interventions minimes. Malheureusement, je n'ai pas eu l'occasion de vivre la magie de la première heure après la naissance avec mon nouveau bébé. Cependant, j'ai eu quelques contacts peau à peau peu de temps après et mon bébé était avec moi 24 heures sur 24.

J’étais tellement excitée et déterminée à me lancer dans mon parcours d’allaitement tant attendu, même si tout ne s’est pas passé comme je l’espérais. Malgré les informations sur l'allaitement que j'avais apprises ; J'avais encore quelques soucis. J'ai souffert d'hypothyroïdie (thyroïde basse) et j'ai eu une hémorragie sévère après l'accouchement, deux phénomènes susceptibles d'affecter la production de lait. Mon bébé voulait téter toute la journée et toute la nuit. Des mamelons douloureux et une prise douloureuse du sein par-dessus tout étaient vraiment dévastateurs.

Cependant, cette fois, je savais où trouver de l’aide et du soutien. Alors, sans hésitation, alors que j'étais encore à l'hôpital, j'ai appelé mon animatrice LLL pour obtenir des conseils pratiques et des encouragements. Cet appel téléphonique et cette assurance étaient exactement ce dont j'avais besoin, ainsi que de plusieurs autres appels, d'un soutien continu, de réunions mensuelles et de discussions fréquentes au sein du Groupe au cours de ces premiers mois difficiles.

Véronique avec sa famille

Une fois à la maison, ma fille nouveau-née était presque constamment agitée et pleurait, comme si elle avait une poussée de croissance permanente. Elle refusait de rester avec quelqu'un d'autre, suçant constamment ses mains et ne dormant que sur mon sein. Tout le monde autour de moi doutait de ma production de lait, alors j'ai vérifié son poids tous les quelques jours. Tous ces facteurs ont contribué à ma profonde incertitude et à ma peur au cours de ces premiers mois, une peur que je ne pouvais partager avec personne d'autre que mon animatrice LLL.
Petit à petit, avec l'aide et les encouragements considérables de mon animatrice, des réunions régulières de LLL, d'autres mères ayant vécu des expériences similaires, leur soutien et leurs soins, j'ai commencé à prendre confiance dans l'allaitement malgré les réticences de ma famille. Pendant ce temps, je regardais Melinda grandir et apprécier l'allaitement et notre fort attachement m'a donné la force de continuer.

En réalisant enfin mon rêve le plus cher d’allaiter, j’ai pu me réaliser pleinement en tant que femme. Je me sentais ravi et responsabilisé. J’ai donc décidé de devenir animatrice LLL afin de démystifier les mythes répandus et d’aider les mères à éviter de se laisser piéger par des idées fausses courantes sur l’allaitement. Je souhaitais aider les familles, et notamment les mères, à vivre un lien fort avec leurs enfants grâce à l'allaitement. Je voulais leur donner l'opportunité de guérir leur cœur après des expériences d'allaitement traumatisantes et infructueuses, en profitant de leurs futurs voyages d'allaitement.

Ma préparation au leadership a commencé avant la pandémie de COVID-19 et j'ai bénéficié de plusieurs rencontres en face-à-face avec mon leader qui me soutient. Cependant, nous avons ensuite été contraints de passer aux réunions en ligne. C'était une période très spéciale de ma vie. Ma leader, Nadiya Dragan, et la représentante du département d'accréditation des leaders, Linda Wieser, étaient des personnes extraordinaires ; J'ai pu apprendre beaucoup d'eux, grâce à leurs connaissances extraordinaires et leur expertise de longue date dans le domaine de la lactation.

La Ligue La Leche m'a permis de vivre l'immense bonheur d'être maman grâce à l'allaitement. LLL est devenue ma « deuxième » famille : non seulement j'ai rencontré des gens formidables, mais j'ai aussi eu la formidable opportunité de trouver un but à ma vie, surtout lorsque je vis dans un pays étranger. Les femmes qui allaitaient exclusivement leurs enfants et qui m'ont apporté un soutien précieux lors des réunions LLL avant que je devienne leader viennent maintenant à mes réunions LLL pour obtenir de l'aide et des encouragements avec leurs nouveaux bébés.

En tant qu'animatrice LLL, je suis en mesure de fournir une aide et un soutien indispensables aux femmes enceintes et aux familles qui allaitent sans sacrifier les besoins de ma famille. C'est le moins que je puisse faire après toute la chaleur, les soins et l'amour que j'ai reçus de LLL depuis notre première connaissance lorsque j'étais enceinte. Me voici, une mère qui allaite avec succès une fille de trois ans et une animatrice LLL qui soutient et rassure les mères qui allaitent sur la voie d'un parcours d'allaitement réussi.

Madeleine Munzer, Sydney, LLL Australie

Maddie

Les réunions du groupe de la Ligue La Leche créent des refuges communautaires pour les mères qui allaitent. Lors de ces réunions, les femmes mettent de côté leurs différences pour se retrouver sur le terrain commun de la maternité par l'allaitement. C'est une joie de voir les mères s'encourager mutuellement et, de manière unique, LLL offre aux mères un espace où elles peuvent être soutenues et encouragées à tous les âges et à toutes les étapes de l'allaitement. Les leaders LLL sont là pour le long terme ! Cela signifie qu'à mesure que les mères et les dirigeantes grandissent dans leur compréhension de l'allaitement et du maternage, elles perpétueront toutes le cycle de donner et de recevoir la sagesse maternelle lors des réunions de groupe. LLL Le soutien de mère à mère a l'avantage supplémentaire d'être gratuit, ce qui signifie que les animatrices dirigent des groupes simplement parce qu'elles l'apprécient. Le don de soutien de mère à mère consiste simplement pour une mère à consacrer du temps à une autre, et pourtant il est profond, irremplaçable et intemporel.

Veronica Vargason, New York, États-Unis

Véronique et sa famille

Allaiter mon premier enfant (Ariella) n’était en rien comme je l’avais imaginé. Dans mon esprit, j'imaginais quelque chose comme ceci : un bébé blotti contre mon sein, tétant et s'endormant lentement à chaque tétée. Dans cette version, le bébé a bien pris le sein, ce n'était pas douloureux et cela ne semblait pas difficile. Mon idée a été vite bouleversée par la réalité ! C'était bien plus que simplement la mettre au sein et la laisser téter. J'ai fait face à tellement d'obstacles pour l'allaiter. Je ne savais même pas que certaines d'entre elles étaient possibles, et mon mari et moi avons dû tout apprendre en même temps. Nos difficultés comprenaient un frein de langue, des coliques principalement dues à une intolérance aux protéines du lait de vache, un reflux gastro-œsophagien (RGO), des problèmes de production de lait, de l'eczéma, des tétées interminables à l'aide d'une tétine. Cependant, nous avons surmonté tout cela et je suis reconnaissant de pouvoir l'allaiter. Même si c’était dur, c’est la plus grande chose que j’ai jamais pu faire. Je suis tellement fière de mon corps et de ma fille d'avoir pu l'allaiter malgré tous les défis, et je voulais partager cette joie avec les autres. C'était encourageant de savoir que mon corps était capable de quelque chose de grand comme produire du lait. Je suis devenue une leader pour partager ces sentiments et aider d'autres mères qui traversent peut-être les mêmes difficultés en matière d'allaitement. Je voulais leur donner des encouragements et leur donner l’assurance qu’ils font aussi quelque chose de bien ! Je suis reconnaissant et heureux de recommencer avec mon fils (Everett) en ce moment. Même si nous avons rencontré des défis similaires à ceux de ma fille, cela a été plus facile avec le soutien et l'aide d'autres animatrices LLL et je leur serai éternellement reconnaissante et pour leur expertise. J'espère qu'en tant qu'animatrice LLL, d'autres mères ressentiront la même chose lorsque je les ai aidées.

Kristin allaite « Sandy love »

Kristin Oparaji, Saint-Louis, Missouri, États-Unis

J'ai choisi de devenir leader parce que je crois qu'il faut donner aux femmes les moyens de devenir les meilleures mères possibles. La Leche League m'a appris non seulement à faire confiance à mon instinct maternel, mais aussi à m'éduquer sur ce que notre corps a à offrir à nos enfants. D’abord, en tant que mère célibataire, et maintenant en tant que mère mariée, j’ai vu comment le monde peut essayer de changer nos esprits et nos opinions, même brièvement. Rester fidèle à vos espoirs et à vos désirs, même dans les moments de désespoir et de lutte, est un signe de force. Lorsque nous nous sentons faibles ou incertains, rien de tel que les bras accueillants et encourageants de mères comme moi qui souhaitent le meilleur à tous nos enfants et à toutes les mères. Je crois en la force des mères et en leur amour altruiste à travers toutes choses. La Leche League est un bel exemple d’amour et d’autonomisation que toutes les mères méritent de vivre.