LLL Israël

Hannah Katsman, Petach Tikva, Israël

LLL prospère en Israël !

Il y a seulement deux ou trois ans, nous pensions que les groupes LLL en Israël étaient en train de mourir. L'un de nos leaders a déclaré : « Les mamans ne prennent plus la peine de quitter la maison. Nous devrions concentrer nos efforts ailleurs. Mais nous avons assisté à un renouveau. Sur 23 groupes, beaucoup prospèrent désormais et plusieurs d’entre eux comptent entre 15 et 20 mères à chaque réunion.

Les secrets de notre réussite

Nous pensons que les secrets de notre succès sont les suivants :

1. Médias sociaux

LLL Israël dispose d'un groupe Facebook dans tout le pays (plus de 12 000 membres) et nous promouvons activement les groupes, invitant les mères qui ont participé à une réunion à partager leurs expériences. L'un de nos dirigeants publie chaque semaine les réunions à venir sur notre groupe et notre page Facebook, ainsi que sur le forum d'aide de notre site Web.

2. Soutien des dirigeants

La plupart de nos dirigeants rendent compte de leurs réunions directement à tous les dirigeants via notre groupe de messagerie Yahoo. Auparavant, nos dirigeants n'envoyaient pas très souvent des rapports de réunions. Grâce à la liste Yahoo, les dirigeants reçoivent des encouragements, des idées et le soutien des autres dirigeants.

3. Deux réunions par mois

Plusieurs dirigeants ont décidé de se réunir deux fois par mois. Certains de nos leaders sont des leaders solitaires, d'autres ont des co-leaders et d'autres encore sont des leaders suppléants à chaque réunion. La plupart de nos réunions de groupe ont lieu les matins de semaine, donc avoir des réunions toutes les deux semaines signifie que les mères sont plus susceptibles de se rendre à deux ou trois réunions avant de retourner au travail. En Israël, les mères bénéficient de 26 semaines de congé de maternité, dont 14 semaines payées.

5. De nouveaux groupes pour répondre à la demande

Les mères d'une zone isolée se plaignaient de ne pas avoir de groupe LLL. Nous avons donc organisé un moyen d'envoyer un ou deux leaders chaque mois dans la ville de Beersheva (une à deux heures de route pour la plupart des leaders). Vingt-huit mamans sont venues à la première réunion et il y a déjà une candidate Leader !

6. Notre propre format de réunion

La plupart des groupes ici ne suivent pas le format des séries de réunions et seuls quelques groupes annoncent un sujet ou planifient un sujet à l'avance.

Une invitation au Parlement israélien

La Ligue La Leche est allée à la Knesset (le parlement israélien) !  Nous avons été invités par le Dr Aliza Lavie, membre de la Knesset et présidente de la Commission pour l'avancement de la condition de la femme. Le comité a tenu une séance spéciale intitulée « Manifestation publique en faveur de l’allaitement maternel : l’allaitement n’est pas un gros mot ».

Le contexte de la séance était un incident impliquant une femme visitant un centre commercial local avec ses deux jeunes enfants. Après qu'elle ait commencé à allaiter, le gérant du centre commercial s'est approché d'elle, accompagné d'un agent de sécurité. Le responsable a dit à la mère qu'elle ne pouvait pas allaiter là-bas et qu'elle devait se rendre dans la salle d'allaitement. La mère a essayé de lui expliquer que la pièce était petite, étouffante et située à un autre étage. Mais le gérant a insisté, alors la mère a décidé de quitter le centre commercial. Elle s'est sentie humiliée. Il y a eu plusieurs incidents similaires, dont certains ont fait la une de la presse.

Suite à cela, deux femmes, Ivana Sela et Tammar Neeman-Golan, ont décidé d'agir. Ils ont demandé aux gens de changer leurs photos de profil Facebook en une photo d'allaitement, qu'il s'agisse d'eux-mêmes, de quelqu'un d'autre ou d'une œuvre d'art, pendant une semaine en novembre 2013. Deuxièmement, ils ont prévu des « soins infirmiers » dans les centres commerciaux à travers le pays en décembre. 24. Cela a attiré beaucoup d’attention dans les médias sociaux et dans l’actualité.

LLL Israël n'a pas officiellement soutenu la manifestation, mais de nombreux dirigeants ont participé ou promu l'événement.

Session extraordinaire du Parlement

Le bureau de Lavie a invité des représentants de LLL Israël, de l'Association israélienne des consultantes certifiées en lactation (IACLC), les organisateurs de la manifestation, des représentants d'organisations de femmes et du ministère de la Santé à assister à la session extraordinaire. Les organisations de femmes n'ont envoyé personne. Dans le passé, ces organisations se sont opposées à la législation sur l'allaitement maternel, probablement parce qu'elles considéraient l'allaitement maternel comme étant en conflit avec les opportunités d'emploi des femmes.

La Dre Lavie ouvre chaque séance de son comité en mettant en lumière une pionnière dans le sujet en discussion. La veille de la séance, son assistante a demandé à Ivana Sela, une organisatrice de la manifestation, si elle connaissait un candidat approprié. Comme Sela n’a pas d’enfants et ne connaît pas l’histoire du soutien à l’allaitement, elle m’a demandé une suggestion. Naturellement, j’ai pensé aux cofondateurs de La Leche League et Sela a reconnu que c’était une merveilleuse idée.

Alors que j'étais en route pour la Knesset à Jérusalem, l'assistant de Lavie m'a appelé pour me demander d'ouvrir la session ! Efrat Feldman, un leader de Givat Shmuel, qui a également participé à la discussion, a souligné que si les cofondateurs avaient choisi de ne pas allaiter en public lors du pique-nique de l'église en 1956, La Leche League n'aurait peut-être jamais vu le jour. Je l'ai mentionné dans l'introduction.

Quand  Lavie m'a présenté, elle m'a mentionné qu'elle avait elle-même bénéficié du soutien de LLL.

Israël n'a pas de lois relatives à l'allaitement public. Une enquête présentée par un représentant du ministère de la Santé a montré que dans certains secteurs, une majorité d’Israéliens se sentent mal à l’aise face à l’allaitement. La plupart des femmes déclarent qu’elles n’ont jamais été mises au défi d’allaiter en public. Pourtant, il suffit d’un ou deux cas médiatisés pour que les mères s’inquiètent du harcèlement lorsqu’elles allaitent en public.

Nous espérons que la participation de LLL à cette session contribuera à garantir que l'allaitement maternel en Israël sera protégé par les politiques publiques.

Propositions de la séance

Idées proposées incluses une loi interdisant la discrimination à l'égard des femmes qui allaitent et l'obligation pour les nouveaux bâtiments publics d'inclure une salle d'allaitement. Lavie s'est montrée extrêmement favorable, promettant que son comité commencerait à travailler sur ces propositions. Elle a invité Yael Broida, une chercheuse qui a rédigé son doctorat sur les aspects juridiques de l'allaitement en public, à rejoindre son comité. Un autre membre de la Knesset a déjà proposé un additif à une loi existante interdisant la discrimination sexuelle, qui protégerait également les mères qui allaitent contre le harcèlement et la discrimination.

LLL Israël et l'IACLC ont soumis un document de position commun qui a été imprimé et distribué aux participants.

Lavie, professeur d'études féministes, a encouragé toute personne ayant été victime de discrimination ou de mauvais traitement en tant que mère allaitante à le signaler au bureau de son comité. Elle a écrit un livre, un recueil de prières juives écrites par des femmes, et a lu à haute voix une prière de 1786 écrite par une Italienne enceinte, qui lui demandait d'avoir suffisamment de lait pour élever son enfant jusqu'à l'âge adulte.

Agréablement surpris

Nous avons été agréablement surpris par l'accueil que LLL a reçu lors de cette session. C’est merveilleux lorsque LLL obtient une reconnaissance publique pour le travail que nous accomplissons et qui touche la vie de tant de mères et de bébés. Nous espérons que la participation de LLL à cette session contribuera à garantir que l'allaitement maternel en Israël sera protégé par les politiques publiques.

Hannah Katsman est mère de six enfants et est actuellement coordinatrice régionale des leaders de LLL Israël. Elle vit à Petach Tikva, en Israël, et est consultante en lactation certifiée par l'International Board en pratique privée. Elle blogue sur : Une mère en Israël et Chef de cuisine.