LLL Aujourd'hui #5 – Le maternage par l'allaitement, ça change tout !

Mon propos n'est pas de poser la relation que j'ai avec mes enfants comme étant la norme de toute relation mère-enfant mais plutôt de témoigner de ce qui a le mieux fonctionné pour nous. Je reste néanmoins intimement convaincue que c'est à travers l'allaitement qui devrait être maternel les petits de notre espèce. Car pour moi, il ne s'agit pas uniquement de nourrir nos bébés comme les petits mammifères qu'ils sont. L'allaitement, c'est bien plus que ça. C'est tout un art et une manière de vivre sa relation avec son enfant. L'allaitement implique une telle proximité, une telle immédiateté entre les corps, qu'il en découle une proximité et une immédiateté des âmes. Cette connexion sans intermédiaire est instinctive et infaillible. C'est cette connexion qui fait qu'à coup sûr, je sais de quoi mon bébé a besoin. Il n'y a pas à penser, à calculer, à réfléchir, il suffit de mettre son enfant au sein.

On lit souvent que le lait maternel est ce qu'il ya de mieux pour l'enfant. Mais il me semble que c'est une façon limitée de voir les choses et qui réduit l'allaitement au transfert de lait de la nourrice au nourrisson. Il me semble qu'on devrait plutôt dire que l'allaitement en tant que comportement biologique est ce qu'il ya de mieux pour l'enfant. Tant que je n'avais pas compris que l'allaitement était quelque chose de plus qu'une façon de nourrir, ça ne marchait pas pour moi.

Mes deux grands ont été allaités respectivement un et deux mois et demi. C'était en réalité une tentative de nourrir au lait maternel calquée sur le modèle d'alimentation au biberon. Et cela n’a pas marché bien longtemps. J'ai connu avec mon premier enfant des troubles de l'attachement. Je parle aussi parfois de « difficultés affectives » ou de « difficulté maternelle ». Ma mère me disait que cette impression que mon bébé et moi avions du mal à nous attacher était imaginaire car, disait-elle, « un enfant, c'est nécessairement attaché à sa mère ». Certes, mais de quelle manière ? Mon deuxième enfant, en dépit d'un allaitement court, a ordonné d'une plus grande proximité physique (cododo, portage), ce qui a contribué à une relation bien plus satisfaisante et gratifiante. Pour la première fois, j'avais l'impression d'être reconnue en tant que mère. Lorsque mon troisième enfant est né, j'ai pu l'allaiter au-delà des difficultés. D'une façon de nourrir, mon allaitement s'est changé en façon de materner. L'allaitement a été pendant longtemps le principal moyen de communication entre mon bébé et moi, un moyen si simple, pratique, naturel, puissant et efficace.

Ma relation avec mes derniers enfants est très différente. D'abord parce qu'ils ont été intensément allaités, bien plus longtemps que les premiers. Ensuite, parce que nous avons eu une relation physique, en peau-à-peau et corps-à-corps, bien plus longue. Enfin, parce que, même en grandissant, ils semblent plus proches de moi et notre communication semble plus instinctive. Avec eux, j'ai davantage agi comme mes tripes m'indiquaient d'agir. J'ai davantage fait confiance à mon instinct. Et je pense que l'instinct est un bon guide. L'allaitement a permis d'amplifier en moi la voix des instincts maternels. Plus à l'écoute de ma petite voix intérieure, je suis devenue plus réceptive, plus connectée aux demandes et besoins de mes bébés allaités.

Mais la cerise sur le gâteau est que cette façon de materner a également eu des répercussions sur ma relation avec mes enfants qui ont été moins maternés par l'allaitement, et même avec les autres membres de ma famille. Je suis aussi devenu plus à l'écoute des autres. En quelque sorte, tout le monde autour de moi a tiré avantage du maternité par l'allaitement. Le maternage par l'allaitement a totalement bouleversé ma vie, mon rapport aux autres, il m'a permis de guérir tant de blessures. Alors oui, je peux confirmer que ça a tout changé pour moi, pour nous.

Note de la rédaction : Un des dix concepts qui expriment la philosophie de LLL est : « Le maternage à travers l'allaitement est le moyen le plus naturel et le plus efficace de comprendre et de satisfaire les besoins du bébé. »


Dinah, France