Lactancia materna: ¿qué beneficios tiene para las madres?

Kathleen Kendall-Tackett, Ph.D., IBCLC, RLC, FAPA
Traducido por Paola Segnini, Arizona, EE UU
Photo : Adriana Mesec major

Anglais

C'est génial pour les bébés. Quels avantages ont les mères ?

Rovonne avec l'aimable autorisation de Lena Ostroff

Une école m'a récemment envoyé un éditorial du Washington Post écrit par un groupe de professionnels de la santé mentale que vous vivez des expériences horribles avec la lactancia maternelle et concluez que la mère était très difficile et que toute forme ne faisait pas de grande différence. Maintenant, éloignez-vous de toutes les mères dans leur pratique pour que la mère de leur mère. Piensa un moment en esto. Pourquoi certaines femmes ont-elles dit inutilement que vous deviez laisser votre chien se baser sur les expériences négatives de ces femmes ? Malheureusement, il s’agit d’un autre exemple où une anecdote est utilisée comme preuve. Vos expériences étaient mauvaises, donc généralisées, elles sont pour tout le monde, et cela a affecté des kilomètres de femmes.

La supposition subyacente n’est pas bénéfique pour les mères lorsqu’elles sont de maman. C'est quelque chose qu'il a observé dans les cercles de santé mentale pendant des années – c'est complètement erroné ! À la fin de la sobriété de l’espèce, on ne sent pas que la mère profite uniquement au bébé. Les mères ne sont pas en désaccord sur quelque chose qui ne leur apporte aucun bénéfice et qui n'est donc pas bon pour le bébé. C'est pourquoi nous sentons plus que, aux termes de la survivance, tant les mères que les bébés bénéficient de la lactation maternelle.

Il a ici un bref résumé de certains des maires bénéficiaires pour les mères.

Grands bénéfices pour les mères
  • Rovonne avec l'aimable autorisation de Lena Ostroff

    Pendant l'embarras, les mères entrent dans un état temporel de syndrome métabolique (résistance à l'insuline, niveaux plus élevés de triglycérides et de lipides, plus de graisse viscérale), ce qui est nécessaire pour maintenir l'embarras. Durant la période post-parto, la lactancia maternelle rétablit le métabolisme aux niveaux antérieurs à l'embarazo, et cela détermine les symptômes du syndrome métabolique. D'une autre manière, ces symptômes continuent pendant la période post-parto et après cela, ce qui finit par entraîner un risque majeur de contrer le diabète et les maladies cardiovasculaires – la principale cause de la mort des femmes en EE UU (Stuebe et Rich-Edwards, 2009 ). C'est la raison pour laquelle il y a beaucoup moins de tâches de diabète et d'inflammations cardiaques chez les femmes qui meurent de maman au moins 12 mois (Schwartz et al., 2009; Stuebe, Rich-Edwards, Willet, Manson et Michels, 2005 ). Réduire les risques d'infections débilitantes et potentiellement mortelles, c'est aussi un avantage. Mais en plus, les effets physiologiques pour les mères sont aussi les maires.

  • La réponse humaine aux êtres comprend trois composants principaux : la catécolamine (réponse de la peau ou de l'huile), le HHS (qui produit l'hormone des hormones cortisol) et le système de réponse inflammatoire (Kendall-Tackett, 2007). En réponse à une action physique ou psychologique, les trois systèmes sont impliqués. La réponse à vos problèmes est conçue pour être à court de place. Alors qu'il est chronique, cette réponse est active en permanence et les mères sont confrontées à un risque de dépression et à une vaste gamme de problèmes de santé. Alors ici, vous avez de bonnes nouvelles. Dar de mamar répond exclusivement à la réponse à vos besoins (Groer et Kendall-Tackett, 2011). C'est une manière de protéger la santé mentale de la mère afin de réduire la réponse inflammatoire, et les studios ont obtenu des résultats cohérents qui indiquent que les mères qui aiment exclusivement leurs bébés ont moins de risques de dépression. Cela ne veut pas dire qu'une mère qui est exclusivement maman ne va pas souffrir de dépression. Significa que su riesgo es minor, y si se deprime, dar de mamar le va ayudar a frontarlo.
  • Comité américain pour l'allaitement maternel

    Dar de mamar augmente exclusivement la qualité et la quantité du sang de la mère. Beaucoup de gens pensent (et c'est aussi le cas pour vous) que les mères et les mères durent moins. Non, c’est sûr. Il y a plusieurs grands studios qui montrent que les mères et les mères exclusivement à leurs bébés rapportent plus de temps de sommeil et se sentent meilleures et plus énergiques pendant la journée (Dorheim, Bondevik, Eberhard-Gran & Bjorvatn, 2009a; Kendall-Tackett, Cong et Hale, 2011). Le nombre d'heures de sommeil peut prédire la dépression et les femmes qui rapportent plus d'heures de sommeil avec moins de charges (Dorheim, Bondevik, Eberhard-Gran et Bjorvatn, 2009b). De plus, si les mères durent bien, elles ont plus de capacités de répondre aux demandes de la maternité, et même si elles sont déprimées, il est plus possible qu'elles récupèrent le plus rapidement possible.

  • Enfin, .dar de mamar améliore le sentiment de bien-être de la mère. Quand la lactation va bien, l'oxitocine augmente. C’est l’hormone du bien-être. C'est pour cela que nous devons nous rapprocher d'autres personnes et faire des choses pour elles et nous aider à nous rapprocher de certaines choses qui ne sont pas divertissantes de la maternité. Dar de mamar aide les mères à récupérer les traumatismes du passé et ne les transmet pas à leurs enfants (Kendall-Tackett, Cong et Hale, 2013 ; Strathearn, Mamun, Najman et O'Callaghan, 2009). C'est une opportunité pour que les mères aient un nouveau départ et apprennent à être des mères d'une forme différente de celles qui seront créées. Pour beaucoup de mères, c’est la raison principale de celle de ma mère.

Tous les avantages qu'il a mentionnés antérieurement ont réussi si la lactancia va bien. Mais ¿qué pasa si non? Donc, on peut avoir des problèmes. L'auteur de l'éditorial du Washington Post décrit les expériences macabres. Une des femmes se procure du lait constamment et souhaite tirer les sacs à la basure et passer plus de temps avec son bébé. Je vous ai demandé : Pourquoi est-ce que je sacande du lait avec frénésie, surtout si après avoir décrit l'angoisse de manger que je mets aujourd'hui ? ¿Pourquoi le botó? ¿Y para qué guardó tanta? Je souhaite que quelqu'un le veuille dire qu'il ne sera pas là. Ne pas utiliser tant vos sacs que vous avez une bonne idée. De même forme, votre collège décrivait des semaines de douleur pour vos personnes détruites. De nouveau, pourquoi? Piensa qué tan bien le habrían salido las cosas si hubiera tenido un bon équipement d'apoyo de lactancia.

Christine Simantiri

Alors qu'una vez más, La critique de la lactation nous indique une mauvaise réponse pour les nouvelles mères, mais aussi tous les problèmes liés à la lactation en soi. Si nous continuons à travailler avec des mères et des espoirs qui sont des ingénieurs pour eux-mêmes, ils peuvent changer la faute en matière d'allaitement pour leurs problèmes en face du contexte général, c'est ce qui se passe pour ce que tu fais tout solas ?

Apoyar a las madres nuevas se traduira en moindres problèmes pour dar de mamar. Et s’il y a moins de problèmes, les mères sont bénéfiques, les bébés sont bénéfiques et il y a moins de représailles contre la lactation maternelle. Apoyar a las madres est un travail qui va à la plume.

Merci à tous ceux qui ont aidé les mères à vivre une expérience de lactation positive, en tant que dirigeant de la Ligue de la Leche, professionnelle de la lactation, conseillère communautaire ou comme membre de la famille. Chaque vie qui touche peut potentiellement influencer des kilomètres.

Références
Comité américain pour l'allaitement maternel

Dorheim, SK, Bondevik, GT, Eberhard-Gran, M. et Bjorvatn, B. (2009a). Sommeil et dépression chez les femmes en post-partum : une étude basée sur la population. Dormir, 32(7), 847-855.

Dorheim, SK, Bondevik, GT, Eberhard-Gran, M. et Bjorvatn, B. (2009b). Sommeil subjectif et objectif chez les femmes postnatales déprimées et non déprimées. Acta Psychiatrica Scandinavie, 119, 128-136.

Groer, MW et Kendall-Tackett, KA (2011). Comment l'allaitement maternel protège la santé des femmes tout au long de la vie : la psychoneuroimmunologie de la lactation humaine. Amarillo, Texas : Hale Publishing.

Kendall-Tackett, KA (2007). Un nouveau paradigme pour la dépression chez les nouvelles mères : le rôle central de l'inflammation et la manière dont l'allaitement et les traitements anti-inflammatoires protègent la santé mentale maternelle. Journal international de l'allaitement maternel, 2:6. est ce que je:doi:10.1186/1746-4358-2-6

Kendall-Tackett, KA, Cong, Z. et Hale, TW (2011). L'effet de la méthode d'alimentation sur la durée du sommeil, le bien-être maternel et la dépression post-partum. Allaitement clinique, 2(2), 22-26.

Comité américain pour l'allaitement maternel

Kendall-Tackett, KA, Cong, Z. et Hale, TW (2013). Dépression, qualité du sommeil et bien-être maternel chez les femmes en post-partum ayant des antécédents d'agression sexuelle : comparaison des mères allaitantes, nourries de manière mixte et nourries au lait maternisé Médecine de l'allaitement maternel, 8(1), 16-22.

Schwartz, EB, Ray, RM, Stuebe, AM, Allison, MA, Ness, RB, Freiberg, MS et Cauley, JA (2009). Durée de la lactation et facteurs de risque de maladie cardiovasculaire maternelle. Obstétrique et gynécologie, 113(5), 974-982.

Strathearn, L., Mamun, AA, Najman, JM et O'Callaghan, MJ (2009). L’allaitement maternel protège-t-il contre la maltraitance et la négligence avérées envers les enfants ? Une étude de cohorte de 15 ans. Pédiatrie, 123(2), 483-493. est ce que je:123/2/483 [pii]10.1542/peds.2007-3546

Stuebe, AM et Rich-Edwards, JW (2009). L’hypothèse de réinitialisation : Lactation et métabolisme maternel. Journal américain de périnatologie, 26.(1), 81-88.

Stuebe, AM, Rich-Edwards, JW, Willett, WC, Manson, JE et Michels, KB (2005). Durée de la lactation et incidence du diabète de type 2. Journal de l'Association Médicale Américaine, 294.(20), 2601-2610.

La Dra. Kathleen Kendall-Tackett il est professeur de santé, consultant certifié en lactation maternelle (IBCLC), propriétaire et rédacteur en chef de Praeclarus Press, une petite maison éditoriale spécialisée dans la santé des femmes. Il est également rédacteur en chef des deux revues arbitrées : Allaitement clinique oui Traumatisme psychologique. Il est membre de l'American Psychological Association in Health and Trauma Psychology, président de la division de psychologie des traumatismes de l'APA, et membre du Conseil pour l'avancement de la psychologie dans l'intérêt public. Il est spécialisé dans l'investigation sur la santé de la femme sur des thèmes comme l'allaitement, la dépression, les traumatismes et la sicologie de la santé. Ses intérêts incluent la psychoneuro-immunologie de la dépression maternelle et les effets permanents du traumatisme sur la santé. Il est l'auteur de plus de 400 articles ou chapitres et l'auteur de 30 livres sur la dépression maternelle, la violence familiale et la lactation. Sus libros más recentes incluyen Dépression chez les nouvelles mères, 3ème édition (2016, en impression), Psychologie du traumatisme 101 (2015) et La science du sommeil mère-enfant (2014). Sus pages web fils UppityScienceChick.comBreastfeedingMadeSimple.comKathleenKendall-Tackett.com, oui PraeclarusPress.comGoogle Scholar.