La lactancia durante el embarazo et la lactancia en tandem: ¿son seguras? Enquête récente

Hilary Flower, PhD, Florida, EEUU, traduit par Eva Marsal, Barcelone, España
Photo : Adriana Aleski

Etes-vous sûr d'être amoureux pendant l'embarazo ?
Adriana Aleksić

Cuando empecé a investigar para mi libro, Aventures en soins infirmiers en tandem : l'allaitement pendant la grossesse et au-delà (Aventuras de la lactancia en tándem: La lactancia durante el embarazo y más allá), ma principale priorité était d'aborder la question de la sécurité. Beaucoup de comadronas, L'art féminin d'amamantar, et d'autres recours favorables pour la femme le daban luz verde. Après tout, beaucoup de femmes étaient amantes pendant l'embarazo sans aucun problème. Pendant ce temps, les obstacles annoncés aux femmes, par erreur, que l'enquête démontre que cela peut provoquer un avortement involontaire et prématuré. Il y a donc quelques deux bandes qui pourraient permettre une enquête directe sur cette question de sécurité importante—il n'y a rien à faire.

Pour obtenir la meilleure réponse disponible à ce moment-là, je reste sur le travail et je mène une enquête médicale existante sur l'hormone. oxytocine, donc il se sépare de la stimulation du corps et peut provoquer potentiellement la partie. Je l'ai rencontré parce que j'étais très talentueux. Pendant la lactation, la libération d'oxitocine est moindre et pendant l'embarras, l'utérus fait des « ondes somnolentes » à l'oxitocine. Un studio a découvert qu'il y avait une haute dose d'oxitocine synthétique (Pitocina) qui n'était pas capable de descendre une partie jusqu'à ce que l'embarazo arrive à terme (Kimura et al 1996). De même, le mito de que le sexe peut induire le parto ha sido descartado, y compris lorsque l'embarazo va jusqu'au terme (Tan et al 2006).

Karsyn Shalae

Entrevue avec la professeure Lesley Regan, qui dirige la clinique d'avortement involontaire récurrent à l'hôpital St. Mary, à Londres. Il est stupéfié de savoir que quelqu'un pourrait soupçonner qu'il existe une connexion entre l'avortement involontaire et la lactation maternelle, et qu'il n'avait pas de base pour aider les femmes embarazadas à ce stade, alors qu'ils expérimentaient la menace d'un avortement involontaire. L'image que vous recevez est que si un embarras est salutaire, la lactancia materna ne la fera pas « descendre ». Si une mère allaitante expérimente une part prématurée ou un avortement involontaire, il est plus probable qu'elle se produise de la même manière, indépendamment de la lactation maternelle. De hecho, pour mon livre, a été interviewé par des mères qui expérimentaient du sang ou des symptômes de partie prématurée ; Alors que certaines personnes se préparent à être « en sécurité », certaines ne l'ont pas fait et ont la lumière sur des bébés sains.

Lorsque mon livre est entré dans l'entreprise, ces indicateurs anecdotiques ou indirects étaient les meilleurs que je pouvais offrir. Après plus d'une décennie, il est gratifiant de voir que l'enquête médicale a beaucoup contribué à aborder cette question importante de sécurité. Au cours de ces années, il a été élevé dans trois études cliniques différentes, et la lactation maternelle a été exonérée de la cause de l'avortement involontaire, bajo peso en el nacimiento y partos prematuros.

Enquête récente
Capri Ryan par Nathan Ryan

Un studio (Madarshahian et Hassanabadi 2012) en Iran a observé 80 femmes qui combinaient embarras et lactation et 240 qui ne les faisaient pas. Les enquêteurs se concentrent sur les problèmes normaux (à l’exclusion de ceux qui ont un risque élevé à partir du principe), et ne rencontrent pas de différences en termes d’incidence de problèmes au cours de l’engagement, y compris les infections, les hypertensions et les hémorragies. De plus, les mères qui s'amassent pendant l'embarras ont toutes les mêmes probabilités que celles qui ne s'amassent pas de prendre part à terme, évitant ainsi la partie prématurée.

Les enquêteurs ont conclu :

« Cet studio a la position selon laquelle la lactation maternelle pendant l'embarazo normal n'est pas associée à un grand risque de résultats négatifs pour les mères et les nouveau-nés. La combinaison de la lactation maternelle avec l’embarras est une décision personnelle des mères ».

Un autre studio clinique (Ishii 2009) a amené au Japon 110 femmes qui combinaient la lactation avec l'embarazo et la comparaison avec 774 qui ne l'ont pas fait. Cet studio a montré que l'avortement involontaire se produisait sur le 7,3% et le 8,4% de la même manière, respectivement, une différence non significative. L’auteur a conclu :

« Même si la mère est embarazada, la lactancia materna doit continuer à produire le désir naturel ».

Janina de Benny Siegert

Et commenté :

« Le thème de la lactation maternelle pendant l’embarazo est un problème qui surgit. À cause de l'incompréhension et des préjugés, d'innombrables bébés ont été privés du lait de leur mère ».

En Irak, un studio de cas et de contrôle (Aldabra 2013) s'est rendu au pays au cours d'un an avec 215 femmes embarrassées qui s'étaient retrouvées pendant l'embarras et 288 femmes embarrassées qui ne l'avaient pas fait. L'incidence des nacidos prématurés et du faible poids au nacer n'est pas statistiquement différente entre les deux groupes. Curieusement, l’incidence de l’avortement involontaire a été considérablement moindre dans le groupe qui s’est occupé. Sa conclusion :

«La lactation maternelle n'augmente pas le risque d'accouchement prématuré ou d'avortement spontané, ni n'affecte également le poids du bébé à la naissance».

Plus récemment, il y a eu un studio (Ayrim 2014) en Turquie : 165 femmes avec des problèmes uniques qui sont amoureux d'un enfant/ce qui l'avait déjà fait auparavant. Cuarenta et 5 des 165 femmes embarazadas continuent avec la lactancia, mientras que 120 no lo hicieron. Il s'avère que les femmes embarrassées qui s'amassent subissent moins de pesos que le groupe qui ne s'amament pas, et subissent une diminution du niveau d'hémoglobine pendant l'embarazo. Il n'existe aucune différence significative entre les deux groupes en matière d'hyperémèse grave, d'avortement involontaire, de prééclampsie, de part prématurée et de valeurs de naissance, de poids néonatal ou de test Apgar. Aller à la conclusion suivante :

« La lactancia materna pendant l'embarazo n'est pas préjudiciable, et les professionnels de la santé ne doivent pas recommander la destination si les mères embarazadas continuent à s'amamantando. Il faut observer la mère, l'enfant et l'enfant en raison d'effets négatifs, et en cas de production de précautions ».

Venir par trois

Les hallazgos dans les studios d'Irak et de Turquie en relation avec le peso au nacer ont fait référence à une autre grande préoccupation associée à la lactation pendant l'embarazo : est-ce qu'ils sont arrivés à vouloir « venir par trois ? Pourquoi le bébé pourrait-il rivaliser avec les nutriments de l'enfant/de sa maman ? ¿O agotar a la madre?

Il y a des raisons pour faire en sorte que les femmes des pays riches en accès à un régime alimentaire varié ne doivent pas nécessairement craindre de nuire à leurs enfants, à leur fœtus ou à leurs enfants. Veiller à ce que l'augmentation du peso pendant la période de travail soit adéquate, un régime alimentaire de base varié avec suffisamment de calories et l'ingestion de liquides appropriés est suffisante dans la plupart des cas pour considérer que la mère est correctement consommée pour les trois. Dans certains cas, la supplémentation en zinc et ici peut être nécessaire, mais son compromis avec une alimentation parfaite ou une énorme ingestion d'eau est injustifié.

Les femmes mal nourries ou dénutries sont en train de venir à l'heure de prouver les nutriments nécessaires au foetus ou à l'enfant de pêche, et encore plus quand elles traitent des choses à la fois. Un intervalle court de récupération entre le nacimento et un nouvel embarras se situe au sobrecarga de ces mères. Il est nécessaire d'étudier davantage pour déterminer les effets de la mère de la supplémentation nutritionnelle, ainsi que les facteurs socio-économiques dans cette situation.

Adriana Aleksić

La preuve existe, et elle est prouvée chaque année, parce que la lactation maternelle, pendant l'embarazo, ne présente pas de risques pour une mère bien nourrie dans un embarazo saludable. Il s'agit également de la preuve des bénéfices, tant physiques que émotionnels, de la lactation sur une grande place lorsque la mère et l'enfant/a aussi le désirent. Dans ce sentiment, la Academia Americana de Médicos de Familia Hizo pública une déclaration en 2008 apoyando la lactancia materna durante un embarras normal et haciendo hincapié en ce que la volonté avant les deux ans augmente la probabilité d'infections de l'enfance (AAFP 2008).

La Société italienne de médecine périnatale et el Grupo de Trabajo sobre lactancia materna, del Ministryio de Salud de Italia apporter à cabo une révision exhaustive des publications scientifiques existantes pour « déterminer la compatibilité médicale de l’embarazo et de la lactation ». Publié en 2014, votre information est la compilation la plus complète d'enquête médicale pertinente jusqu'à la date prévue. Dans sa conclusion confirmée :

« Je reconnais que, dans votre ensemble, les conséquences négatives possibles de l'allaitement maternel pendant l'embarras concernant la santé de la mère / de l'embryon / du bébé / du bébé amoureux ne sont pas fondées sur les preuves.

… Inclus dans les pays les moins développés, les risques liés à la combinaison de l'allaitement maternel et à l'embarras qui s'associent davantage à la question d'une nutrition suffisante de la mère et de l'enfant/du maire, avec le désir brusque et avec des intervalles courts. entre les découvertes de la même combinaison.

Shannon Heindel par Jan Heindel

… En base à la connaissance actuelle, il n'y a pas de preuve médicale pour indiquer que dans la population générale, les femmes en âge de procréer ont un risque majeur de part prématurée ou d'avortement involontaire et continuent de se nourrir pendant l'embarazo. Il est également peu probable qu'une restriction significative de la croissance intra-utérine puisse être le résultat de la combinaison de l'embarazo avec la lactation maternelle, en particulier chez les femmes saines et bien nourries des pays développés ».

C'est une heure pour masquer le mito, et dire que les femmes prennent des décisions individualisées et personnelles concernant la lactation pendant l'embarazo, ainsi qu'à n'importe quel autre moment de leur vie.

Comme toujours, les options pendant l’engagement et la lactation doivent être adaptées à chaque personne. La mère doit dire : « Cette combinaison est-elle en harmonie avec mon corps ? "Siento que está funcionando bien?" Pendant que vous plantez ces questions, la mère ne se sent pas obligée d'agir avec le mito qui est en train de faire quelque chose d'étranger ou de dangereux. Si vous considérez l'allaitement maternel pendant l'embarazo, ou consulter une femme qui est en train de le faire, c'est l'idéal pour avoir un obstétricien ou un médecin qui peut considérer la véritable enquête médicale sur la sécurité, ainsi que l'énorme quantité d'enquêtes menées à bien sur le corps. le bénéfice continu de la lactancia sur une grande place chez l'enfant/le maire.

Références
Erica Jean : Alicia Moss

Albadran, Maysara, M. Efecto de la lactancia materna durante el embarazo en casos d'avortement involontaire et parto prematuro. Journal irakien des sciences médicales (Revista iraquí de Ciencias Médicas) 2013 ; 11.3.

Academia Americana de Médicos de Familia (AAFP). Déclaration sur la lactancia materna. 2008.

Ayrim, A. et al. Lactancia materna dans une large mesure de l'embarras des femmes turques. Médecine de l'allaitement 2014 ; 9(3) : 157-160.

Ishii, H. La lactancia materna provoque-t-elle un avortement spontané ? J Obset Gynécologie Res 2009 ; 35(5) : 864-868.

Kimura, T. et coll. Expression des récepteurs d'oxytocine dans le miomètre humain pendant l'embarazo. Endocrinologie 1996 ; 137 : 780-785.

Madarshahian, F. et Hassanabadi, M. Un studio comparativo de la lactancia materna durante el embarazo: Impacto sobre los resultados maternos y neonatales. J Recherche en soins infirmiers 2012 ; 20(1) : 74-80.

Merchant, K. et coll. Réponses maternelles et fœtales aux tensions de lactation simultanées avec l'embarras et les intervalles de récupération courte. Suis J Clin Nutr 1990 ; 52 : 280-88.

Tan, P. et coll. Effet du coït à la fin de la durée de la gestation, de l'induction du part et du part. J Obstet et Gynécol 2006 ; 108(1) : 134-140.

Récursos

Fleur, H. Aventures en soins infirmiers en tandem : l'allaitement pendant la grossesse et au-delà (Aventures de la lactancia en tandem : La lactancia durante el embarazo y más allá). Ligue Internationale La Leche 2003.

Flower, H. Amour, limites et soins infirmiers en tandem (Amor, limites y la lactancia en tándem). Nouveaux commencements, mai-juin 2003 ; 20(3) : 86-90.

Fleur d'Hilary c'est l'auteur de Aventures en soins infirmiers en tandem : l'allaitement pendant la grossesse et au-delà (Aventures de la lactancia en tandem : La lactancia durante el embarazo y más allá), LLLI 2003 ans Aventures dans une discipline douce (Aventures de la discipline avec amour), LLLI 2005. Vive con sus tres hijos en Florida, EEUU.