Suivre votre bébé pendant une infection par le coronavirus (2019-nCoV; COVID-19) et d'autres infections respiratoires

COMUNICADO DE PRENSA

Informations de contact : sion@llli.org
Raleigh, Caroline du Nord, EE.UU.
https://lalecheleague-ian.weebly.com/coronavirus-y-lactancia

Le nouveau coronavirus (COVID-19) qui préoccupe actuellement les notifications constitue une situation médicale mondiale d'évolution rapide avec quelques informations disponibles à ce moment-là. La Liga de La Leche Internacional (LLLI) respecte le rôle des associations et organismes médicaux et sanitaires internationaux pour fournir des informations et des recommandations actualisées lorsque vous êtes plus au courant du virus. LLLI estará pendiente del desarrollo de la crise sanitaire mondiale actuelle.

Avec plus de 60 ans d'expérience dans l'application de l'allaitement maternel, la Ligue internationale de lait continue à aider toutes les familles à reconnaître l'importance de l'allaitement maternel pour assurer la protection immunitaire de l'allaitement maternel. Fréquemment, les bébés que leurs amis ont gardés sont saludables lorsque leurs parents ou d'autres membres de leur famille sont en contact avec des maladies infectieuses. Il y a plus d'un corps d'investigations indiquant que les bébés bénéficient de diverses protéines immunologiques, y compris des anticuerpos, qu'ils rencontrent dans la leche humaine, en particulier lors du passage de la lactation maternelle directe.

Ceux-ci s'infectent peu avant la lumière et commencent à s'infecter pendant l'allaitement, produisant dans leur lait des anticuerpos spécifiques de sécrétion d'IgA et bien d'autres facteurs immunologiques importants pour protéger les allaitantes et améliorer la réponse immunitaire de ces personnes. . À ce moment-là, les facteurs immunologiques aident le corps du lait maternel à répondre de la manière la plus efficace avant l'exposition et/ou l'infection. Pratiquer de bonnes habitudes d’hygiène contribuera également à réduire la transmission du virus.

Si vous enfermez quelqu'un qui est amamantando, il est très important de ne pas interrompre la lactation directe. La mère et/ou d'autres personnes familières ont exposé le bébé au virus, car le bébé bénéficiera plus continuellement de la lactation directe.

Interrompre la lactation pourrait générer divers problèmes :

  • Traumatisme émotionnel important pour le bébé ou le nourrisson allaitant,
  • Diminution de la production de lait pour la nécessité de réaliser des extractions,
  • Rechazo postérieur au pecho por parte del lactante Debido a la introducción de biberones,
  • Diminution des facteurs immunitaires de protection due à l'interruption de la lactation directe, car le lait extrait n'est pas spécifique aux nécessités de l'allaitement à ce moment particulier, et
  • Augmentation du risque de contagion pour la lactation due au manque d'apport immunologique qui propage la lactation directe.

Le dernier point est d'une grande importance : lorsque n'importe quel familier a été exposé, l'enfant a également été exposé. Par conséquent, interrompre la lactation pourrait augmenter le risque pour l'enfant enfermé ou jusqu'à l'enfermarse gravement.

Toute personne qui crée le COVID-19 (également connue comme le nouveau coronavirus; 2019-nCoV; SARS-CoV-2) doit maintenir de bonnes pratiques d'hygiène, comme le bon lavage des mains et l'utilisation de masques protecteurs pour éviter la propagation. du virus. Si une personne est enfermée suffisamment pour nécessiter une hospitalisation, elle doit permettre à l'enfant de continuer l'allaitement si cela est possible, en tenant compte de la liste antérieure des résultats possibles après la séparation ou l'interruption de l'allaitement. Dans des cas extrêmes, si vous devez interrompre la lactation pour des raisons médicales, il est recommandé de manuel d'extraction o avec sacaleches. Dans ces cas-là, le lait extrayé, qui contient plusieurs facteurs immunologiques, peut permettre au bébé d'aider à prévenir la contagion ou d'aider à réduire la gravité et la durée de l'infection si le bébé est enfermé.

Sur son site Web, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) propose des lignes directrices et d'autres informations sur le coronavirus dans diverses langues. L'UNICEF fournit également des informations aux amis lors d'une infection par le COVID-19. Se incluyen enlaces dans les références suivantes.

Toutes les informations antérieures s'appliquent également aux familles qui risquent de contracter ou d'être infectées par le virus de la grippe ou d'autres virus respiratoires.

Enlace al comunicado de prensa original de Liga de La Leche Internacional en anglais : https://llli.org/coronavirus/

LES RÉFÉRENCES

Centers for Disease Control and Prevention (CDC ; 28 janvier 2020). À propos du nouveau coronavirus 2019 (2019 – nCoV). Consulté le 29 janvier 2020 et le 12 février 2020 sur :
https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/about/index.html
Centers for Disease Control and Prevention (CDC ; 17 février 2020). Questions et réponses fréquemment posées : Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) et grossesse. Consulté le 18 février 2020 à partir de :
https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/specific-groups/pregnancy-faq.html pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC ; 15 février 2020). Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) : questions et réponses fréquemment posées. Consulté le 19 février 2020 à partir de :
https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/faq.html

Chen H, Guo J, Wang C et al. Caractéristiques cliniques et potentiel de transmission verticale intra-utérine de l'infection au COVID-19 chez neuf femmes enceintes : un examen rétrospectif des dossiers médicaux. Lancette 2020 ; publié en ligne le 12 février 2020 sur :
https://doi.org/10.1016/S0140-6736(20)30360-3

Commission nationale chinoise de la santé. Transcription de la conférence de presse du 7 février 2020 en chinois. Disponible à:
http://www.nhc.gov.cn/xcs/s3574/202002/5bc099fc9144445297e8776838e57ddc.shtml

Lam, CM, Wong, SF, Leung, TN, Chow, KM, Yu, WC, Wong, TY, Lai, ST et Ho, LC (2004), Une étude cas‐témoins comparant l'évolution clinique et les résultats des femmes enceintes et non‐ les femmes enceintes atteintes du syndrome respiratoire aigu sévère. BJOG : Un journal international d'obstétrique et de gynécologie, 111 : 771-774.

Scientific American (12 février 2020). La maladie causée par le nouveau coronavirus a officiellement un nom : COVID-19. Consulté le 12 février 2020 à partir de :
https://www.scientificamerican.com/article/disease-caused-by-the-novel-coronavirus-officially-has-a-name-covid-19/

Shek CC, Ng PC, Fung GP et al. Nourrissons nés de mères atteintes du syndrome respiratoire aigu sévère. Pédiatrie 2003 ; 112 : e254.

UNICEF (février 2020). Maladie à coronavirus (COVID-19) : Ce que les parents devraient savoir. Consulté le 18 février 2020 à partir de :
https://www.unicef.org/es/historias/coronavirus-lo-que-los-padres-deben-saber

Wong SF, Chow KM, Leung TN et al. Grossesse et issues périnatales des femmes atteintes du syndrome respiratoire aigu sévère. Am J Obstet Gynecol 2004 ; 191 : 292-97.

Organisation mondiale de la santé (OMS ; 20 janvier 2020). Soins à domicile pour les patients suspectés d’être infectés par le nouveau coronavirus (nCoV) présentant des symptômes légers et prise en charge des contacts : lignes directrices provisoires, 20 janvier 2020. Consulté le 29 janvier 2020 depuis :
https://www.who.int/publications-detail/home-care-for-patients-with-suspected-novel-coronavirus-(ncov)-infection-presenting-with-mild-symptoms-and-management-of-contacts

Organisation mondiale de la santé (OMS, 2020). Nouveau coronavirus (2019-nCoV). Consulté le 12 février 2020 à partir de : https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019

Zhu H, Wang L, Fang C et al. Analyse clinique de 10 nouveau-nés nés de mères atteintes de pneumonie à 2019-nCoV. Traduction Pédiatre 2020 ; publié en ligne le 10 février 2020. DOI:10.21037/tp.2020.02.06.

Traduction de Paz Fagoaga

Révisé par Mónica Tesone, Alejandra Galvan et Véronique Lesoinne