Une histoire de deux groupes

Justine Hirsch, Gainesville, Floride, États-Unis,

Tori McIntosh, Royal Oak, Michigan, États-Unis

Que faut-il pour développer un groupe performant ? Les réponses dépendent de la personne à qui vous posez la question et des besoins des participants potentiels de la communauté locale. Cependant, il existe certaines pratiques communes que les groupes qui réussissent ont en commun. Les dirigeants de deux groupes ayant des niveaux de participation élevés partagent certaines des stratégies qui les ont aidés à bâtir une communauté avant la pandémie et à continuer de soutenir l'engagement à l'ère des réunions vidéo.

Justine Hirsch, leader à Gainesville, Floride, États-Unis, a lancé LLL de Gainesville en tant que leader unique en novembre 2017 et l'a vu grandir jusqu'à atteindre ses 30 membres actuels. Entre 12 et 15 parents assistent à chaque réunion.

Les réunions ont lieu à la bibliothèque locale et au cabinet d'un obstétricien local, qui fournissent tous deux un espace gratuit. Bien que le Groupe ait opté pour les réunions Zoom en réponse à la pandémie de COVID-19, il avait déjà mis en place plusieurs approches qui l'aidaient à se développer.

Réseaux sociaux

Une présence active sur les réseaux sociaux aide les mères à rester en contact entre les réunions. LLL de Gainesville reste active sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram) et par newsletter (Mailchimp) et Eventbrite (un service de gestion d'événements et de billetterie en ligne), et en gardant son site Web à jour. Chaque mois, ils organisent un « Mama Spotlight » mettant en vedette une mère différente et son parcours d'allaitement sur la page Facebook publique (partagée avec la permission de la mère).

"Eventbrite s'intègre à Facebook et à notre site Web, je ne dois donc créer l'événement qu'une seule fois", a déclaré Hirsch. «Lorsque j'ai créé le groupe, j'ai partagé l'événement Facebook dans d'autres groupes de mamans locaux. Nous envoyons un e-mail une fois par mois avec toutes les informations sur nos réunions incluses via Mailchimp.

Pour les réunions Zoom, LLL de Gainesville publie publiquement l'heure et la date de la réunion, mais envoie le lien et le mot de passe de la réunion Zoom par e-mail et via le groupe Facebook privé.

"Je poste beaucoup de photos", a déclaré Hirsch. «Pendant les premiers mois de l'ouverture du Groupe, j'ai toujours pris des photos lors des réunions (avec autorisation) et les ai publiées dans notre groupe Facebook privé. Voir un groupe de mamans souriantes est encourageant pour une mère qui pourrait être nerveuse à l'idée d'un nouveau décor.

Sensibilisation communautaire

La sensibilisation communautaire est un autre domaine dans lequel LLL de Gainesville a travaillé dur. Qu'il s'agisse d'afficher des dépliants de réunion dans la bibliothèque et dans la ville, de se connecter avec des sages-femmes locales, des doulas, des consultants en lactation et d'autres personnes qui soutiennent les mères et les bébés, ou encore de participer à des événements de sensibilisation communautaire, LLL de Gainesville a une présence visible.

« Chaque fois que je rencontre une mère qui allaite, je l'encourage à assister à une réunion et je lui rappelle à quel point son expérience serait précieuse pour d'autres nouvelles mères », a déclaré Hirsch.

Dates de jeu mensuelles

En plus d'attirer de nouveaux participants, LLL de Gainesville accorde également une attention particulière à favoriser les amitiés entre ses habitués. Ils organisent des rendez-vous mensuels pour jouer dans le parc, organisent une cérémonie annuelle de reconnaissance de l'allaitement maternel, laissent du temps à la fin des réunions pour socialiser et, dans la mesure du possible, un leader contacte personnellement les nouvelles mamans par SMS ou sur Facebook après les réunions.

Emplois de groupe

Les travaux de groupe sont un autre domaine qui a incité les participants à revenir. Une mère aide avec les médias sociaux. Un autre planifie les dates de jeu mensuelles dans le parc. D'autres encore sont des hôtesses d'accueil, aident à l'aménagement de la salle ou remplissent d'autres fonctions.

"Cela aide les mamans à se sentir investies et à s'engager à venir aux réunions", a déclaré Hirsch. « En plus, ils contribuent au développement du Groupe à bien des égards !

Dans le Michigan, aux États-Unis, Tori McIntosh est leader depuis 2016 et participe à la direction de LLL Royal Oak-Ferndale, qui a fusionné les groupes des deux villes voisines en décembre 2019.

Réunions en journée et en soirée

Pour aider à atteindre le plus grand nombre de familles possible, LLL Royal Oak-Ferndale a toujours organisé des réunions en journée et en soirée. Depuis quelque temps, une église locale et un espace de jeux pour les enfants leur permettaient de se retrouver gratuitement. Lorsque l’église n’est plus disponible en raison d’un manque d’espace, ils ont commencé à se réunir à la bibliothèque.

"Je crois que le déménagement à la bibliothèque a attiré davantage de familles et que notre fréquentation s'est améliorée, ce qui pour nous ressemble à quatre à huit mamans selon le mois", a déclaré McIntosh.

Présence communautaire

Avant la pandémie, les organisateurs annonçaient les réunions jusqu’à un an à l’avance, apportaient des jouets pour bébés et jeunes enfants à chaque réunion et maintenaient une présence visible dans la communauté. Le groupe Royal Oak-Ferndale maintient également une liste de diffusion active et une présence active sur Facebook.

Pendant la pandémie, les réunions par vidéo ont continué à attirer de nombreux participants, avec chacune entre huit et dix participants.

"Tout le monde en a retiré beaucoup, et je me demande si nous devrions garder cela comme option après la réouverture des choses", a déclaré McIntosh.

McIntosh a commencé son parcours vers le leadership lorsque son deuxième enfant, aujourd'hui âgé de six ans, était un bébé.

« Le processus consistant à aider d’autres mamans a été très gratifiant et important », a-t-elle déclaré. « Et humble. Même si nous avons traversé des périodes de faible participation aux réunions et de changement de chef, chaque fois que je réponds à un appel ou à un e-mail, je me rappelle pourquoi nous continuons à faire cela et le travail important que nous accomplissons. Et enfin, je suis très reconnaissante des relations que j'ai nouées avec des mères partageant les mêmes idées !

Tori McIntosh vit à Royal Oak, Michigan, États-Unis, avec son mari depuis 11 ans ; enfants, Joséphine, neuf ans, Parker, cinq ans ; et un chien nouvellement sauvé, Teddy. Elle est leader depuis près de cinq ans, mais a commencé à assister aux réunions il y a près de dix ans.

Justine Hirsch est marié et a deux enfants ; un fils de six ans et une fille de trois ans. Elle est leader depuis plus de quatre ans et co-dirige actuellement le groupe de Gainesville, en Floride, aux États-Unis, avec les co-leaders Rachel et Tricia. Sa mère était un membre actif de son groupe La Leche League à Miami, en Floride, au début des années 1980. Justine a elle-même assisté à sa première réunion LLL en tant que mère lorsque son fils avait cinq semaines et elle est tombée amoureuse. Deux ans plus tard, elle devient leader.