Statuts internationaux de La Leche League

Télécharger les Statuts de LLLI janvier 2024 révisés au format PDF.

CONTENU

  • Article premier. Définition
  • Article II. Vision Mission et objectif
  • Article III. Structure organisationnelle
  • Article IV. Conseil d'administration du LLLI
  • Article V. Officiers du Conseil d'Administration de LLLI
  • Article VI. Comités du conseil d’administration de LLLI
  • Article VII. Indemnité
  • Article VIII. Autorité parlementaire
  • Article IX. Amendement
  • Article X. Dissolution
  • Article XI Autres considérations

ARTICLE I. DÉFINITION

La Leche League International est régie par les présents statuts et est connue sous le nom de « La Leche League International Inc. », ci-après appelée LLLI, une organisation indépendante, apolitique et non gouvernementale.

La Leche League International est constituée en société dans l'Illinois en tant que société à but non lucratif.

ARTICLE II. VISION, MISSION ET OBJECTIF

LLLI est responsable de la cohésion de la communauté LLL à travers le monde. Cela comprend la définition de politiques mondiales et d'une planification stratégique ; superviser la marque et les publications LLLI, les forums mondiaux et l'administration mondiale ; établir des normes d’accréditation des personnes-ressources et définir la vision, la mission et le but de l’ensemble de l’organisation.

SECTION 1. VISION

La vision de La Leche League est de réaliser, d'approfondir et de partager l'amour et la sagesse que l'on trouve dans la relation d'allaitement.

SECTION 2. MISSIONS

La mission de La Leche League est d'aider les mères du monde entier à allaiter grâce au soutien, aux encouragements, à l'information et à l'éducation de mère à mère, et de promouvoir une meilleure compréhension de l'allaitement maternel en tant qu'élément important du développement sain du bébé et de la mère.

SECTION 3. OBJECTIF

Le but de La Leche League est :

  • - Aider les mères à apprendre à allaiter leur bébé ;
  • - Encourager la maternité par l'allaitement maternel;
  • - Promouvoir une meilleure compréhension de l’allaitement maternel et des sujets connexes.

ARTICLE III. STRUCTURE ORGANISATIONNELLE

La Leche League (LLL) est composée de La Leche League International et des Entités de connexion directe (DCE).

(DCE).

Le conseil d’administration de LLLI oriente et assure la surveillance mondiale de LLL. Les statuts, lus conjointement avec les politiques et règles permanentes de LLLI (PSR), réglementent les interactions entre les entités de LLL.

Toutes les entités LLL doivent se conformer à des critères spécifiques détaillés dans le PSR.

Le Conseil d'Administration de LLLI délègue l'accréditation des personnes-ressources de La Leche League au Département d'accréditation des personnes-ressources (LAD).

LAD exerce cette fonction selon les critères LLLI pour l’accréditation des personnes-ressources et le LLL PSR.

LAD est un département international. Les représentants du LAD au niveau de la zone et du DCE coordonnent la préparation des candidats à l'accréditation de personnes-ressources LLL par LLLI. 

LAD International (LADI), se compose du directeur du département d'accréditation des personnes-ressources (DLAD) et du conseil LAD. LADI rend compte et est responsable devant le conseil d'administration de LLLI et le directeur exécutif par l'intermédiaire du DLAD.

SECTION 1. DCE

Une DCE est une organisation LLL collaborative qui comprend un ou plusieurs réseaux régionaux ou affiliés. Il sert d'organe de direction permettant à ses personnes-ressources de se connecter avec LLLI. Une DCE est une entité distincte qui se connecte à LLLI via un accord DCE écrit. Un DCE peut avoir des unités membres administratives (réseaux de zone, zones et groupes).

SECTION 2. PERSONNES-RESSOURCES

Une personne-ressource de La Leche League a rempli les critères de leadership de LLLI, a été accrédité par le LLLI et agit conformément aux politiques et aux règles permanentes (PSR) de LLLI. Une personne-ressource doit être connecté à une structure administrative qui lui fournit un soutien et une supervision directs et qui est soit une DCE, soit une unité administrative membre connectée à une DCE. Une personne-ressource est en règle lorsqu'elle est déterminée comme telle par ses liens principaux et ses liens secondaires, le cas échéant. L'accréditation d'Une personne-ressource peut être retirée par LLLI pour un motif valable, comme indiqué dans les politiques et règles permanentes (PSR) en vigueur.

ARTICLE IV. CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LLLI

SECTION 1. POUVOIRS GÉNÉRAUX

Le droit de vote est dévolu au Conseil d'Administration, à l'exception de l'élection annuelle des membres du Conseil, qui est dévolue aux Dirigeants. Chaque DCE organisera une élection pour les représentants du conseil d'administration de LLLI. Voir la section 2 Élection du conseil d'administration.

Le conseil d'administration (Conseil) établira la politique et supervisera les activités et les affaires de LLLI.

SECTION 2. ÉLECTION DU CONSEIL

un. ADMINISTRATION

Une élection au conseil d'administration de LLLI doit répondre aux obligations décrites dans les présents statuts et le PSR, et est soumise aux lois et réglementations du gouvernement dans lequel le DCE opère.

Chaque DCE doit concevoir une élection qui répond aux besoins des dirigeants et qui répond aux paramètres électoraux du LLLI tels que décrits dans le PSR.

Chaque DCE établira un comité d'élection du conseil d'administration, pour identifier et déterminer l'éligibilité des candidats potentiels en collaboration avec le comité de nomination du conseil d'administration de LLLI, et procédera à l'élection dans son DCE.

b. VOTE DE L'ÉLECTORAT

Chaque leader a le pouvoir de voter individuellement au sein de son DCE pour le(s) représentant(s) du Conseil d'administration du DCE.

c. TERME ACTIF

Les membres élus du Conseil assumeront leurs fonctions respectives lors de la session annuelle du Conseil suivant l'élection.

SECTION 3. MEMBRES

un. Membres. Le Conseil sera composé de représentants des DCE LLL. Les fondateurs peuvent, à leur discrétion, également siéger en tant que membres du conseil d'administration sans élection. Une majorité des membres du Conseil d'administration seront des dirigeants de LLL,

b. Allocation de membres DCE. Chaque DCE disposera d'au moins un siège au conseil d'administration de LLLI. Le nombre de sièges pour chaque DCE sera déterminé selon une formule d'attribution définie dans le PSR. Un DCE a la possibilité de ne pas occuper de siège.

SECTION 4. NUMÉRO

Le nombre de membres du Conseil ne doit pas être inférieur à dix (10) ni supérieur à quinze (15). Ce nombre n'inclura pas les fondateurs siégeant au conseil d'administration.

SECTION 5. CONDITIONS DE FONCTION ET CONDITIONS D'ADHESION

un. Un candidat au conseil d'administration doit satisfaire aux exigences fixées chaque année par le comité des candidatures du conseil, telles que détaillées dans les lignes directrices pour la sélection des candidatures énoncées dans le PSR.

b. Aucun membre du Conseil d’administration ne peut occuper un poste rémunéré ou contractuel rémunéré par LLLI ou l’une de ses entités. Aucune personne ne peut siéger simultanément au Conseil d’administration de LLLI et au Conseil d’administration (ou équivalent) d’un DCE LLL.

c. La durée du mandat pour un siège au Conseil est de trois ans. Si un membre du Conseil est élu à mi-mandat, il conservera son siège jusqu'à ce qu'il soit réélu.

d. Un membre du Conseil ne peut pas se présenter à une réélection si son mandat dépasse sept années de service continu.

e. Un ancien membre du Conseil ayant exercé deux mandats consécutifs peut être proposé à l'élection au Conseil, après un minimum de trois ans d'absence.

SECTION 6. PRIVILÈGE DU FONDATEUR

Les fondateurs seront membres du conseil d'administration à vie et pourront siéger au conseil d'administration.

un. en tant que membre du conseil d'administration et/ou

b. en tant que membre du Conseil consultatif des fondateurs (FAC).

Le FAC sera composé de tous les fondateurs, qu'ils soient ou non membres actifs du conseil d'administration. Le but du FAC est de conseiller le Conseil d'administration, de fournir une perspective historique et une source d'inspiration ; et représenter LLLI auprès du public. Le FAC et le Conseil maintiendront une communication étroite. Les membres du FAC peuvent assister et participer à toutes les sessions du conseil d'administration, mais les fondateurs qui ne sont pas des membres actifs du conseil d'administration n'auront aucun droit de vote et ne seront pas comptés dans le nombre ou le quorum du conseil d'administration. Un membre du FAC qui souhaite rejoindre le conseil d'administration doit envoyer un avis écrit au président du conseil et au comité des candidatures de son intention de revenir en tant que membre du conseil au plus tard le 1er décembre et peut alors revenir en tant que membre du conseil d'administration. membre du Conseil d’administration à la fin de la session annuelle de l’année suivante.

ARTICLE 7. DÉMISSION

Un membre du Conseil peut démissionner en donnant un avis écrit au président du Conseil ou au secrétaire. L'acceptation d'une telle démission prendra effet au moment qui y est spécifié, ou si aucun moment n'est spécifié, au moment de la remise de l'avis de démission.

SECTION 8. POSTE VACANT

Un poste vacant au sein du conseil d'administration doit être comblé par le DCE pour la durée du mandat non expiré dans les 90 jours ou dès que possible. S'il reste moins de six mois au terme du mandat vacant, le poste est pourvu lors de la prochaine élection.

SECTION 9. SESSION ANNUELLE

La session annuelle du Conseil d’administration se tiendra le plus près possible du début de l’exercice financier de LLLI.

SECTION 10. SÉANCES RÉGULIÈRES

Le nombre et les dates des sessions ordinaires seront établis lors de la session annuelle, pour se réunir au moins quatre fois au cours de l'exercice et pourront être reportés si nécessaire.

SECTION 11. SÉANCES SPÉCIALES

Des séances extraordinaires peuvent être convoquées par le président du conseil ou sur demande écrite de la majorité des membres du conseil. Le secrétaire du Conseil donnera un avis écrit à tous les membres du Conseil au moins cinq jours avant la session. Si l'assemblée est convoquée en raison d'une urgence, un préavis d'au moins 24 heures est requis.

ARTICLE 12. QUORUM

Les deux tiers des membres du Conseil constituent le quorum pour la conduite des affaires. Lorsqu'un quorum est atteint au moment d'un vote, l'acte de la majorité des membres du Conseil présents et éligibles pour voter à toute session constitue l'acte du Conseil, à moins que l'acte d'un plus grand nombre ne soit requis par la loi, le Statuts constitutifs ou présents statuts.

SECTION 13. ACTION PAR CONSENTEMENT ÉCRIT UNANIM

un. Le conseil d'administration ou un comité peut prendre des mesures sans réunion si le consentement écrit est reçu de chaque membre et enregistré par le secrétaire.

b. Les mesures prises prendront effet immédiatement.

c. Le consentement écrit aux fins de la présente section peut être transmis ou reçu par des moyens électroniques.

ARTICLE 14. RÉUNIONS

Lorsque les réunions n'ont pas lieu en personne, les membres ont le droit de voter et d'agir grâce à l'utilisation d'équipements de télécommunications dans lesquels toutes les personnes participant à la réunion peuvent communiquer entre elles. La participation à de telles réunions constitue la présence et la présence en personne à la réunion de la ou des personnes ainsi participantes.

SECTION 15. CONFLIT D'INTÉRÊTS

Un membre du Conseil doit divulguer au Conseil tout conflit d’intérêt possible. Lorsqu'une question impliquant un possible conflit d'intérêts pour un membre du Conseil devient une question relevant de la compétence du Conseil, le membre ne doit pas voter ni user d'influence personnelle sur la question. Le membre du Conseil peut toutefois exprimer brièvement sa position sur le sujet et répondre aux questions pertinentes. Les procès-verbaux de toutes les actions sur de telles questions doivent clairement indiquer que ces exigences ont été respectées.

ARTICLE 16. CONSEILLERS

Le Conseil peut nommer ou employer tout groupe consultatif qu'il juge nécessaire pour atteindre son objectif.

ARTICLE 17. RETRAIT

Tout membre du Conseil peut être révoqué par un vote majoritaire des dirigeants du DCE qui l'a élu.

ARTICLE V. DIRIGEANTS DU CONSEIL DU LLLI

SECTION 1. OFFICIERS ET QUALIFICATIONS

Les dirigeants seront élus par et par le Conseil. Les dirigeants seront le président, le vice-président, le secrétaire,

Trésorier et tout autre dirigeant jugé nécessaire et élu par le Conseil. Le poste de président peut être occupé par deux coprésidents. Un candidat au poste de président ou de coprésident doit être membre du conseil d'administration depuis au moins deux ans. Un candidat au poste de vice-président doit être membre du conseil d'administration depuis au moins un an. Les candidats aux postes de président, de coprésident et de vice-président doivent être des dirigeants de LLL.

SECTION 2. ÉLECTION ET MANDAT

Le Conseil élit son bureau pour un mandat d'un an à chaque session annuelle. Les dirigeants restent en fonction jusqu'à la fin de leur mandat ou jusqu'à ce que leurs successeurs aient été élus. Un membre ne peut exercer successivement plus de quatre mandats dans un même poste. Un officier ne peut occuper qu'une seule fonction à la fois.

SECTION 3. POSTES VACANTS

Un poste vacant au poste de président sera comblé par le vice-président pour la durée du mandat non expiré. Si le poste de président est occupé par deux coprésidents, le coprésident restant assumera les fonctions de président. Si le vice-président n'est pas en mesure de combler le poste vacant de président, un nouveau président sera élu. Un poste vacant au poste de secrétaire sera pourvu pour la durée du mandat non expiré par élection lors de la prochaine session du Conseil. Un poste vacant au poste de trésorier sera comblé par nomination par le président jusqu'à ce que le trésorier soit à nouveau disponible ou jusqu'à la prochaine session du conseil, moment auquel un nouveau trésorier sera élu pour servir pour le reste du mandat non expiré.

SECTION 4. RETRAIT

Tout dirigeant peut être démis de ses fonctions par un vote écrit affirmatif des trois quarts de l'ensemble du Conseil si, de l'avis du Conseil, la révocation sert les meilleurs intérêts de LLLI. Le membre restera membre du Conseil.

SECTION 5. PRÉSIDENT DU CONSEIL

Le président du Conseil doit :

un. être le dirigeant principal de LLLI ;

b, être responsable de la préparation et de la distribution de l'ordre du jour des sessions du Conseil d'administration ;

c. présider les séances du Conseil d'administration ;

d. guider les affaires de LLLI ;

e. travailler avec le directeur général pour garantir que les résolutions, les politiques et les directives du conseil d'administration sont mises en œuvre ;

F. exécuter ou déléguer pour exécution tous contrats, actes, hypothèques, obligations ou autres instruments que le Conseil a autorisés, conformément aux exigences de l'instrument ;

g. exercer les droits de vote sur tous les titres pour lesquels la Société a le droit de voter, sauf lorsqu'une autre personne est autorisée par le conseil ;

h. avoir le privilège de choisir un parlementaire;

je. être membre d'office de tous les comités dont le président n'est pas un membre régulier, à l'exception du comité des candidatures, auquel le président peut être élu ;

j. nommer le président des comités permanents, sauf autorisation contraire des présents statuts, sous réserve de l'approbation du conseil d'administration ;

k. nommer le président des comités spéciaux, à l'exception des comités spéciaux des comités permanents qui seront nommés par le président du comité permanent et

l. accomplir d'autres tâches liées au bureau et assignées par le Conseil.

SECTION 6. VICE-PRÉSIDENT

Le vice-président doit :

un. assister le président sur demande ;

b. exercer les fonctions du président avec tous les pouvoirs et sous réserve de toutes les restrictions du président en cas d'absence, d'incapacité ou de refus d'agir du président ;

c. succéder au poste de président pour la durée du mandat non écoulé en cas de vacance à ce poste.

SECTION 7. SECRÉTAIRE

Le secrétaire doit

un. enregistrer et distribuer les procès-verbaux des séances du Conseil ;

b, veiller à ce qu'un avis soit donné conformément aux présents statuts ou tel que requis par la loi ;

c. conserver les registres et le sceau de l'entreprise ;

d. signer des documents officiels ;

e, tenir un registre des coordonnées fournies par chaque membre du Conseil ;

F. accomplir toutes les tâches liées au poste de secrétaire et autres tâches assignées par le président du conseil.

SECTION 8. TRÉSORIER

Le trésorier est le principal responsable financier de LLLI. Le trésorier peut également être président du comité des finances ; s'il n'est pas le président, le trésorier sera membre d'office du comité des finances.

Le Trésorier :

un. Examine les états financiers mensuels, enquête sur les écarts ou autres préoccupations et demande des modifications et des mises à jour si nécessaire.

b. Présente le rapport du trésorier au conseil d'administration chaque mois.

c. Assure une surveillance pour assurer une gestion appropriée de tous les actifs et dépenses.

d. Prépare le budget annuel avec le directeur général et le comité des finances.

e. Vérifie la clôture des livres et leur soumission pour audit comme l'exigent le Conseil et la loi, et

F. Effectuer toutes les tâches liées au bureau et autres tâches assignées par le président/coprésidents du conseil.

g. À la demande du comité d'audit, examine le rapport d'audit annuel, avant sa présentation au conseil d'administration de LLLI pour approbation.

h. Examine les déclarations fiscales financières requises avant leur présentation au conseil d’administration de LLLI pour approbation.

je. Examine le rapport d'audit annuel avec le conseil d'administration de LLLI et prépare un plan pour mettre en œuvre les recommandations formulées par les auditeurs.

ARTICLE VI. COMITÉS DU CONSEIL DU LLLI

SECTION 1. COMITÉS PERMANENTS

Les comités permanents doivent être décrits dans le PSR et des comités supplémentaires peuvent être créés si nécessaire.

SECTION 2. COMITÉS SPÉCIAUX, GROUPES DE TRAVAIL ET ÉQUIPE

Le Conseil peut nommer tous comités spéciaux, groupes de travail ou équipes qu'il juge nécessaires pour contribuer aux travaux du Conseil.

SECTION 3. QUORUM La majorité des membres de tout comité, groupe de travail ou équipe constitue un quorum.

ARTICLE VII. INDEMNITÉ

SECTION 1. DÉFINITION

LLLI (la Société) indemnisera dans toute la mesure autorisée par l'article 108.70 du chapitre 32 des Statuts révisés de l'Illinois, tels que modifiés de temps à autre, toute personne rendue ou menacée de devenir partie à une action ou une procédure, qu'elle soit pénale, civile, administrative ou d'enquête, en raison du fait qu'il ou elle, son testateur ou intestat est ou a été un administrateur, un dirigeant ou un employé de LLLI ou sert ou a servi toute autre société affiliée à LLLI ou un administrateur, un dirigeant , ou salarié à la demande de LLLI.

SECTION 2. ASSURANCE.

La Société peut souscrire et maintenir une assurance au nom de toute personne qui peut être indemnisée en vertu des présentes contre toute responsabilité revendiquée contre cette personne et encourue à quelque titre que ce soit, ou découlant de tout statut, pour laquelle la personne peut être indemnisée.

ARTICLE VIII. AUTORITÉ PARLEMENTAIRE

Les règles contenues dans l'édition actuelle des Robert's Rules of Order nouvellement révisées régissent l'organisation dans tous les cas où elles sont applicables et ne sont pas incompatibles avec ces statuts ou avec toute règle ou politique spéciale que LLLI peut adopter.

ARTICLE IX. AMENDEMENT

Ces statuts ne peuvent être modifiés ou révisés qu'avec l'autorisation du conseil d'administration. Les changements proposés peuvent être présentés à n'importe quelle session ordinaire du Conseil et doivent être adoptés par un vote des deux tiers pour être approuvés. Le processus de contribution et de rétroaction requis avant le vote est décrit dans le PSR.

ARTICLE X. AUTRES CONSIDÉRATIONS

SECTION 1. CONTRATS

Le Conseil peut autoriser tout agent de LLLI, en plus des dirigeants autorisés par les statuts, à conclure tout contrat ou à exécuter et remettre tout instrument au nom et pour le compte de LLLI. Cette autorité peut être générale ou limitée à des cas spécifiques.

SECTION 2. CONTRÔLES, PROJETS, Et cetera.

Tous les ordres de paiement d'argent ou de preuves de dette émis au nom de LLLI doivent être signés par les agents corporatifs que le Conseil déterminera. En l’absence d’une telle décision, ces instruments seront signés par le trésorier et contresignés par le président du conseil d’administration ou ses représentants.

SECTION 3. DÉPÔTS

Tous les fonds de la société doivent être déposés au crédit de LLLI dans les banques ou autres dépositaires choisis par le Conseil.

SECTION 4. CADEAUX

Le Conseil d'administration peut accepter au nom de LLLI toute contribution, don, legs ou legs dans un but social général ou spécial tel que défini dans le PSR.

SECTION 5. DOSSIERS

LLLI tiendra au siège social ou principal des livres de comptes complets, des procès-verbaux des délibérations des administrateurs et des comités ayant toute autorité du Conseil, ainsi qu'un dossier avec les noms et adresses des membres du Conseil. Tous les registres de l'entreprise peuvent être inspectés par tout membre du conseil d'administration ou par son agent ou avocat à toute fin et à tout moment raisonnable.

SECTION 6. EXERCICE FINANCIER

L’exercice financier de LLLI s’étend du 1er avril au 31 mars.

SECTION 7. JOINT

Le sceau de l'entreprise doit porter le nom de LLLI et les mots « Corporate Seal, Illinois ».

SECTION 8. RENONCIATION À L'AVIS

Chaque fois qu'un avis doit être donné, une renonciation écrite signée par la personne ayant droit à un tel avis, que ce soit avant ou après le délai qui y est indiqué, sera considérée comme équivalente à l'envoi d'un avis.

ARTICLE XI. DISSOLUTION

La dissolution de LLLI doit être effectuée conformément aux exigences légales en matière de dissolution de sociétés à but non lucratif telles qu'établies par l'État de l'Illinois.

Révisé en janvier 2024